Love 2.0

Du risque pour un prof d’admettre une étudiante dans sa liste d’amis.

Extrait

Juste après avoir cliqué sur le bouton « envoyer » du mail qu’elle venait de lui rédiger à chaud, sous l’emprise de la colère, elle savait qu’elle venait de commettre une grossière erreur. Elle connaissait pourtant les pièges des messages électroniques et en particulier les dangers liés à leur instantanéité qui avait tendance à laisser passer toutes les réactions épidermiques là où la lenteur du courrier papier agissait comme un filtre à énervement. C’est pourquoi elle fut surprise de recevoir en retour une invitation Facebook. Au point où elle était, elle accepta sans réfléchir. Elle avait créé son compte Facebook par pure curiosité. Elle ne comptait que 3 amis : sa sœur, et ses deux cousins canadiens. Quelque part, il était le reflet assez fidèle du désert de sa vie sociale. À peine dans sa liste d’amis, Juliette sollicita une conversation par messagerie instantanée. Elle cliqua sur le bouton « Accepter » dans la fenêtre qui venait de surgir sans savoir très bien de quoi il s’agissait.
– Bonsoir Madame
– Bonsoir Juliette
– Je suis actuellement au brasseur avec des amis du club. Accepteriez-vous de vous joindre à nous ?

Lire cette nouvelle au format pdf

Laisser un commentaire