Amazon CreateSpace

Je viens de publier ma dernière nouvelle sur CreateSpace (une filiale d’Amazon) et je voulais vous faire part de mon expérience dans ce petit billet.

Petite mise en garde: pour le moment, le site est entièrement en anglais, donc si vous ne parlez pas la langue de Shakespeare vous aurez sans doute beaucoup de mal à comprendre ce qu’on attend de vous.

L’auto-édition a l’avantage de supprimer tous les intermédiaires entre vous et le lecteur. Vous avez une liberté totale de création, vous maximisez les royalties, mais en contrepartie vous devez assumer toutes les tâches annexes : relecture, mise en forme du document, composition de la couverture, promotion. Et idéalement, il faudrait être bon dans tous ces domaines…

Lorsque vous créez un compte sur CreateSpace, une des premières choses qu’on vous demande de faire, c’est de compléter vos informations de taxations. Comme Amazon/CreateSpace est une entreprise de droit américain, la demande doit être faite auprès de l’administration de ce pays. La procédure est entièrement dématérialisée. Il n’y a absolument aucune ambiguïté dans les questions posées. À la fin de la procédure, vous signez électroniquement le formulaire et on vous informe que le fisc américain prélèvera 30 % sur vos gains. On vous demande aussi vos informations bancaires (IBAN et code BIC) pour les virements des gains de vos ventes.

Capture d’écran 2015-03-21 à 07.49.58

Votre espace personnel liste tous les livres que vous avez créés. En cliquant sur un livre, vous accédez à un menu récapitulant toutes les étapes de sa création. Une marque verte en face d’une tâche indique qu’elle a été validée tandis qu’une croix rouge indique qu’elle reste en suspens.

Capture d’écran 2015-03-21 à 07.52.39

Menu « Create »

C’est l’étape entre la fin de la rédaction de votre manuscrit et le début de la création du livre. Un forum vous permet d’échanger avec d’autres membres de CreateSpace, on vous propose des services de relecture (en anglais uniquement pour le moment, 300 $ les 10 000 mots) et des services de composition de votre couverture.

Menu « Setup »

Tout d’abord, vous définissez ici les paramètres essentiels de votre livre et notamment son titre, son auteur et son format. Vous pouvez saisir n’importe quel nom pour l’auteur et donc signer votre œuvre avec un nom de plume. À la suite un numéro ISBN sera associé à ces informations. Ce numéro est unique et lié aux informations de base du livre. Celles-ci ne pourront donc plus être modifiées.

Ensuite viennent les éléments qui peuvent être modifiés à tout moment, y compris après que le livre soit disponible à la vente. Comme la distribution fonctionne sur le modèle de l’impression à la demande, il n’y a pas de stock. L’intérieur, le texte, est téléchargé au format PDF. Il doit être au bon format, compatible avec la taille du livre que vous avez sélectionnée. Un logiciel comme Scrivener est extrêmement utile pour vous aider à créer un formatage de qualité professionnelle.

Pour la couverture, c’est un peu plus compliqué. Soit vous optez pour les couvertures prédéfinies que vous propose le site, mais qui sont dans l’ensemble assez ternes et impersonnelles, soit vous la créez vous-même au format PDF. Cette page m’a été très utile pour assister ma démarche de conception de la couverture. J’ai défini le gabarit généré comme fond dans mon éditeur et je m’en suis servi comme repère pour positionner les différents éléments de ma couverture. À la fin, il suffit de retirer le fond. Je ne donne ici que les grandes lignes de la création de la couverture. Pour les détails, vous pouvez consulter ce tuto.

À la fin de cette section, vous pouvez valider votre création en ligne. Une liseuse électronique s’affiche dans votre navigateur avec votre livre tel qu’il sera imprimé. Ça ne vaut pas une épreuve papier, mais ça permet déjà de détecter un certain nombre d’erreurs.

Menu « Review »

L’étape suivante est une validation de votre livre par l’équipe éditoriale de CreateSpace. Cela passe donc par une action manuelle qui requiert un certain délai (moins de 24 heures). Après cette validation, vous recevez un rapport avec un certain nombre de remarques bloquantes ou non concernant votre création. Dans le cas où votre livre passe cette étape de validation, vous avez la possibilité de commander un « proof », c’est-à-dire une épreuve papier destinée à la vérification finale. En passant par le site, cette épreuve sera imprimée à Louiseville aux USA et vous sera expédiée par la poste. Si vous optez pour une expédition par UPS, vous pouvez compter sur une réception de l’épreuve dans les 4 jours ouvrés.

Menu « Distribute »

Vous choisissez ici vos canaux de distribution. Plusieurs options vous sont proposées. Vous pouvez toutes les cocher sans frais additionnel. Notez toutefois que pour des livres en français, les canaux propres aux USA auront peu de chance de générer beaucoup de ventes. Vous avez aussi la possibilité de créer automatiquement une version pour la liseuse Kindle à partir de votre version papier. Si vous disposez déjà d’une version Kindle, le système sera en mesure de l’associer automatiquement à votre version papier sur les sites web d’Amazon.

Capture d’écran 2015-03-21 à 08.31.57

En conclusion, CreateSpace présente pour les auto-éditeurs plusieurs atouts par rapport à ses concurrents :

  • Une interface web claire, soignée avec des outils en ligne de vérification de la composition
  • Un numéro ISBN associé gratuitement à votre livre
  • De nombreux canaux de distribution, dont Amazon.fr
  • Une très grande variété de formats et de niveaux de finition
  • Une très bonne qualité du produit final

Ce qu’on pourrait encore attendre d’un tel service pour qu’il soit parfait :

  • Un service de relecture pour les textes en français à l’image de ce qu’ils proposent déjà en anglais
  • Un outil de composition de la couverture en ligne

4 réflexions au sujet de « Amazon CreateSpace »

  1. Merci mais ça ne répond pas à la question que je me pose : si je prends le numéro d’ISBN d’Amazon, est-ce que je peux proposer ensuite le livre à un éditeur « normal » ? D’autre part on parle de coûts exhorbitants pour se faire livrer des exemplaires à vendre soi-même, est-ce votre expérience ?

    1. Pour la première question, je ne pense pas que ce soit possible car l’un des champs de ce numéro identifie l’éditeur. Pour la deuxième question, la réponse est non. On peut très bien se commander un livre depuis Amazon en tant qu’auteur au même prix de vente que n’importe quel client Amazon. Après, c’est vrai qu’il n’y a pas de prix de gros. Mais quel intérêt de le vendre soi-même alors qu’on peut bénéficier de l’infrastructure de vente d’Amazon ?

Laisser un commentaire